Avec plus de deux milliards de téléchargement TikTok est devenue en quelques années le réseau social préféré des adolescents mais aussi des plus jeunes l’occasion de se demander si cette application est sans danger pour les enfants.

TikTok est l’application à la mode dans les cours de récréations, en 2019 45,7 % des 11-14 ans déclaraient avoir un compte sur l’application alors que celle-ci est interdite par la loi au moins de 13 ans. Bien souvent les parents ne connaissent pas bien le fonctionnement de cette application et pourtant comme sur de nombreux réseaux sociaux il existe des dérives qui peuvent parfois être très dangereuses pour les plus jeunes. Le principe de TikTok est de réalisé des vidéos très courtes dans lesquelles on peut réaliser des chorégraphies, des sketchs, des chansons mais aussi des défis à relever qui peuvent parfois s’avérer dangereux pour la santé des enfants. Récemment une jeune fille de 10 ans est décédée après avoir réalisé le « Blackout challenge » qui consistait à s’étouffer jusqu’à perdre connaissance. D’autres challenges avaient pour objectif de prôner la maigreur, comme le « Headphone challenge » qui consiste à faire deux fois le tour de sa taille avec leurs écouteurs pour afficher sa maigreur. Des challenges qui peuvent avoir de lourds impacts sur la santé physique et psychique des jeunes et peut entrainer des troubles alimentaires pour certains.

Une hyper sexualisation très présente

Dans les nombreux challenges présents sur TikTok, il y a les challenges de danse qui sont parfois très sexy pour de jeunes enfants. De nombreuses jeunes filles reproduisent les challenges qu’elles peuvent vois sur le réseau social, comme celui du « Wap Challenge » qui consiste à danser sur la musique du même nom de la rappeuse Cardi B en réalisant des poses assez sexualisées souvent en sous-vêtement. Des vidéos qui se retrouvent en ligne aux yeux de tous ce qui est bien là le problème car des personnes mal intentionnées sont libres de regarder des jeunes filles se déhancher. De plus cela donne l’idée que cette hyper sexualisation est normale aux yeux des jeunes adolescents en pleine construction. Il est bien difficile de ne pas tomber sur ces vidéos car avec les algorithmes de l’application, plus l’utilisateur va regarder des vidéos avec un certain contenu plus TikTok va lui en proposer il en regardera donc encore plus. Bien sûr il n’y a pas que ce genre de vidéo sur le réseau social mais elles sont omniprésentes et les jeunes utilisateurs finissent toujours par tomber sur l’une de ces vidéos.

Une lutte contre les dérives

Pour toutes ces raisons le Bureau européen des unions des consommateurs a décidé de saisir la Commission afin que celle-ci ouvre une enquête contre l’application pour pratiques commerciales trompeuses et déloyales. L’association l’UFC-Que Choisir qui soutient cette plainte assure que « les mesures mises en œuvre pour protéger le public vulnérable ne sont (…) pas au rendez-vous : pas de réelle protection contre la publicité cachée et, surtout, des contenus potentiellement dangereux ». TikTok a déjà été contraint de limiter les paramètres de confidentialité pour les utilisateurs âgés de 13 à 15 ans du à une polémique concernant son algorithme de recommandation qui favoriserait l’accès à des vidéos sexualisées mettant en scène des mineurs.

C’est pourquoi il est important ne pas laisser seul son enfant sur TikTok surtout quand celui-ci est très jeune. Sans forcément interdire l’utilisation de l’application, l’idée est plutôt d’accompagner son enfant pour ne pas qu’il tombe sur du contenu inadapté ou dangereux pour lui.

Les Conseils d’Horizon Multimédia 

  • TikTok est l’application favorite des 11-14 ans. Or l’application, comme tous les réseaux sociaux est interdite par la loi au moins de 13 ans. Veillez donc à ce que votre enfant soit en âge d’utiliser l’application avant de l’installer.
  • Il existe de nombreux challenges sur l’application certains pouvant être dangereux pour la santé des enfants. Il est important de discuter avec son enfant de ces challenges et de ses conséquences afin qu’il ne les reproduise pas.
  • Certains challenges prônent l’hyper sexualisation notamment lors de chorégraphie assez sexy pour des jeunes filles. Les vidéos sont en lignes et n’importe qui peut les voir, il est nécessaire de faire prendre conscience à son enfant que tout le monde va pouvoir voir ses vidéos et pas seulement des gens bien attentionnés.
  • Il est important de ne pas laisser son enfant seul sur l’application, surtout lorsqu’ils sont très jeunes, sans l’interdire ou l’espionner le but étant de sécuriser l’utilisation de TikTok pour son enfant.

Sources : https://www.magicmaman.com/hypersexualisation-defi-a-risque-tiktok-est-il-dangereux-pour-vos-enfants,3668960.asp?fbclid=IwAR1UOn734Ytnjo0-vS-YxOGlDVvDhNoT5_AvcZprta-8jzA67mUm7oMGzN4

https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/des-associations-europeennes-de-consommateurs-attaquent-tiktok-a-bruxelles-1290758