Passer des heures devant son ordinateur, sa télévision, le portable ou bien les trois en même temps est une habitude pour beaucoup de personnes notamment chez les plus jeunes. Une habitude qui peut avoir des conséquences chez les adolescents comme de l’anxiété ou même des formes de dépression.

Une étude canadienne menée entre 2014 et 2018 s’est intéressée aux impacts d’une trop grande consommation des écrans  chez des adolescents âgés de 12 à 13 ans. 28 mille adolescents de 365 établissements scolaires différents ont été questionnés sur leurs habitudes en dehors des temps scolaires que ce soit avec des écrans ou des activités extrascolaires. Les résultats sont sans appel, une surconsommation des écrans favorise l’aggravation des symptômes d’anxiété chez les adolescents.

Un temps maîtrisé

L’étude canadienne démontre que plus les adolescents participent à des activités extrascolaires moins ils passeront de temps sur les écrans. Faire du sport ou des activités manuelles ou culturelles est associés à un haut  niveau d’optimisme et de satisfaction et donc de faibles niveaux d’anxiété et de dépression. A l’inverse l’étude a mis en lumière que passer plus de deux heures par jour devant les écrans est associés à des niveaux d’anxiété et de dépression plus importants. Pour Eva Oberle, auteure principale de l’étude, cette étude démontre bien que les activités extrascolaires sont « un atout pour le bien-être mental des adolescents ». Un point reste encore à éclaircir, l’étude a démontré que les filles étaient plus affectées par une trop grande utilisation des écrans. Les auteurs de l’étude ne sont pas encore en mesure d’expliquer pourquoi.

Trouver des activités

Il n’est pas toujours évident de faire sortir son adolescent des écrans surtout si l’activité proposée ne l’intéresse pas. Tous les adolescents sont différents et n’auront pas les mêmes attentes en termes d’activités.  Certains auront une âme d’artiste,  d’autres auront besoin de se défouler, d’être en groupe. Il est important de pouvoir proposer des activités en fonction de son enfant si l’on veut qu’il prenne du plaisir à le faire et ne retourne pas sur les écrans. En plus des activités il est aussi nécessaire de bien gérer son temps d’écran en ne dépassant pas les 30 minutes par cession ce qui permettra à l’adolescent d’avoir du temps libre pour lui.

Il n’est plus à démontrer qu’une surconsommation des écrans à des impacts sur la santé des adolescents, mais pas seulement sur la santé physique. Un usage abusif des écrans peut aussi avoir des conséquences sur la santé mentale des jeunes. C’est pourquoi il est important de sortir les adolescents des écrans grâce à des activités adaptées à chacun et qui permettront de s’épanouir loin des écrans.

Les Conseils d’Horizon Multimédia 

  • Passer plus de 2 heures sur les écrans favorise les états d’anxiété et de dépression chez les adolescents, il est donc nécessaire de bien gérer les temps d’écran en mettant des limites.
  • Les activités extrascolaires en revanche favorisent l’optimisme, il est donc important de ne pas les négliger.
  • Chaque adolescent est différent, il faut trouver une activité qui lui correspond (sport, activités culturelles, activité caritative, …). Trouver la ensemble, il aura plus de facilité à s’y tenir.
  • La communication est importante, discutez avec lui de ce qu’il fait sur les écrans, de ce que cela lui apporte pour comprendre pourquoi l’adolescent passe autant de temps sur les écrans.

Sources : https://lebonusagedesecrans.fr/2020/12/16/plus-de-deux-heures-decran-par-jour-un-risque-accru-danxiete-et-de-depression-chez-les-jeunes/

https://nouvelles.umontreal.ca/article/2019/11/27/l-anxiete-des-adolescents-liee-aux-medias-sociaux-aux-ecrans-et-a-la-television/