De nombreuses études ont prouvé qu’une trop grande utilisation des écrans avait un impact sur la santé de nos enfants mais il a aussi été prouvé que cela peut avoir des conséquences sur leur scolarité et notamment  lors des premiers apprentissages.

C’est une étude australienne du Murdoch Children’s Research qui a mis en lumière l’impact d’une consommation précoce et intensive sur les résultats scolaires des plus jeunes. Pour arriver à ces résultats les chercheurs ont observé 1 239 enfants entre 8 et 9 ans pendant deux ans. Les chercheurs ont comparé les résultats scolaires de ces enfants aux résultats nationaux  et ont refait cette comparaison deux ans plus tard. Durant toutes ces périodes les parents devaient rapporter chaque utilisation des écrans par leur enfant. Après deux ans d’études les chercheurs ont conclu que des enfants qui sont sur les écrans plus de deux heures par jour ont une baisse des résultats scolaires. Cette diminution est l’équivalent d’un arrêt d’apprentissage durant quatre mois.

Les écrans au détriment de l’apprentissage

Comment des écrans peuvent-ils avoir un si gros impact sur la scolarité des enfants ? L’utilisation des écrans réduit considérablement l’activité physique des enfants, mais aussi leur temps de sommeil, le temps passé sur les devoirs et cela impact aussi leur concentration. En effet lorsque les enfants regardent l’écran ils sont passifs, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas en action ils n’ont rien à faire hormis regarder ce qu’il se passe à l’écran. Ils n’ont donc pas l’habitude de se poser sur un sujet, suivre une consigne, réfléchir à une réponse comme ils doivent le faire à l’école. L’entrée en primaire et les années qui suivent sont importantes dans les apprentissages de l’enfant, il va apprendre à lire ou encore écrire, pour cela il a besoin d’avoir toutes ces capacités. Mais ces années si importantes sont aussi les années ou l’enfant va passer le plus de temps sur les écrans et peuvent donc interférer dans les apprentissages

Le bon compromis

Il est évident que vos enfants vont être confrontés aux écrans que ce soit à la maison, à l’école, chez les copains ou même dans la rue. Le but n’est donc pas de supprimer totalement les écrans mais plutôt de les encadrer. Si les écrans sont limités, expliqués et partagés les enfants pourront se développer dans un environnement qui leur sera propice.  Sans supprimer complétement les écrans de la vie de l’enfant, on peut commencer par enlevez la télévision et la tablette de la chambre de votre enfant. Diminuer le temps d’écran notamment lors des repas ou avant l’heure du coucher par exemple. Tous ces moments qu’il ne passera pas sur les écrans il pourra les consacrer à des activités manuelles, ou de la lecture qui renforcera ses apprentissages scolaires.

Il ne faut pas diaboliser les écrans mais plutôt à les utiliser de façon saine pour le bon développement des enfants. Une  surconsommation des écrans et une mauvaise gestion peut avoir des impacts sur la scolarité des enfants. Lorsqu’ils sont sur les écrans ils ne travaillent pas la concentration, cela diminue leur temps passé sur les devoirs et cela se ressent sur leur résultat scolaire notamment dans les premières années en primaire. Il faut donc composer entre écrans et apprentissage.

Les Conseils d’Horizon Multimédia 

  • Les écrans c’est chouette s’ils ne suppriment pas les activités physiques ou manuelles il est important de varier les activités pour le bon développement de votre enfant.
  • Les écrans peuvent être un outil pour consolider les apprentissages scolaires mais ils ne doivent pas remplacer l’école ou impacter l’école. 
  • Il est difficile de supprimer totalement les écrans, on peut donc les limiter en enlevant les écrans de la chambre de votre enfant par exemple.
  • A la place des écrans on peut proposer des activités qui viendront consolider les connaissances de votre enfant.