Accueil / RessourcesWebthèque / ProfessionnelsLes contenus sensibles dans les jeux vidéo

Les contenus sensibles dans les jeux vidéo

Certains jeux intègrent des contenus sensibles susceptibles de heurter les plus jeunes joueurs. Rien d’étonnant à cela dans la mesure où l’âge moyen d’un joueur se situe autour de 30 ans. Afin d’éviter que les plus jeunes soient confrontés à un jeu qui pourrait heurter leur sensibilité, il est fondamental de vous renseigner sur le contenu du titre auquel il souhaite jouer.

Quelques conseils

La norme PEGI a été mise en place pour classer les différents jeux en fonction de la sensibilité de leur contenu. Celle-ci classifie les jeux selon deux critères :

  • l’âge minimum pour lequel le jeu est adapté
  • les contenus présents dans le jeu qui justifient une telle classification

Plusieurs logos peuvent ainsi être présents sur la jaquette ou le site Internet de l’éditeur du jeu. Le premier est un logo qui détermine l’âge minimum recommandé. Les différentes catégories sont :

  • 3 ans et plus (3)
  • 7 ans et plus (7)
  • 12 ans et plus (12)
  • 16 ans et plus (16)
  • réservés aux adultes (18)

Le second élément est une icône décrivant éventuellement les contenus du jeu qui justifient son classement dans une catégorie d’âge particulière. Par exemple, un jeu classé 12 montrant le descripteur « violence » signifie que le jeu n’est pas approprié pour des enfants de moins de 12 ans en raison du caractère violent de son contenu.

Il peut arriver, de manière plus rare, que  le jeu comporte un caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine. Dans ce cas l’éditeur doit, conformément à la loi (article 227-24 du Code pénal), faire en sorte qu’aucun mineur ne soit susceptible d’y accéder.

Hormis les indications déjà fournies par l’éditeur, il est recommandé de lire attentivement les conditions d’utilisation ainsi que le Contrat de Licence Utilisateur Final (CLUF), afin de se renseigner sur le jeu et son contenu.

Afin de permettre aux parents de mieux gérer l’utilisation des jeux en fonction de l’âge de leurs enfants, les industriels ont mis en place des systèmes de contrôle parental intégrant la classification PEGI. Ainsi, il est possible de définir sur certains matériels, des profils d’utilisateurs pour chaque enfant. Il convient néanmoins de veiller à ce que chaque joueur utilise bien la session qui lui correspond et se déconnecte après utilisation. De la sorte, un jeu réservé aux adultes ne pourra pas être lancé sur la session appartenant à un profil mineur.

À titre préventif, il est également recommandé d’éloigner les jeux les plus sensibles de la portée des enfants les plus jeunes.

Sources

  • www.pedagojeux.fr : Plateforme d’information et de renseignement sur les jeux vidéo.
  • www.reseau-canope.fr : Le réseau Canopé édite des ressources pédagogiques transmédias (imprimées, numériques, mobiles, TV). C’est un réseau de création et d’accompagnement pédagogiques.
  • www.internetsanscrainte.fr : Internet Sans Crainte est le programme national de sensibilisation des jeunes aux enjeux et risques de l’Internet.
  • www.e-enfance.org : L’association e–enfance protège les enfants des dangers d’internet lutte contre le cyber harcèlement et harcèlement. Elle propose un guide contrôle parental gratuit.
  • www.actioninnocence.org : Action Innocence est une organisation qui a pour but de promouvoir une pratique sécurisée d’Internet en s’adressant aux enfants, aux adolescents et aux parents ainsi qu’aux professionnels de l’enseignement, de la santé et du social.
  • www.netecoute.fr : Gratuite, anonyme, confidentielle Net Écoute est la ligne téléphonique contre le cyber-harcèlement et les problématiques des enfants / ados avec Internet.
  • www.frequence-ecoles.org : Fréquence Écoles est une association qui s’engage depuis bientôt 20 ans à favoriser une attitude critique des jeunes face aux médias.