Accueil / RessourcesWebtèque /La gestion des réseaux sociaux des adolescents

 

La gestion des réseaux sociaux des adolescents

Selon le site netecoute.fr, « 73 % des enfants ont un écran personnel et 86 % des ados ont un smartphone ». Ainsi, vos enfants accèdent à une certaine liberté, une certaine autonomie sur Internet qu’ils ne se privent pas d’utiliser au maximum, en dépit des nombreux risques.

Quelques conseils

Les réseaux sociaux ne sont autorisés qu’à partir de 13 ans. C’est pourquoi, si un enfant de moins de 13 ans tente de se créer un compte, il devra s’inventer une fausse année de naissance. Il doit donc faire une fausse déclaration à la suite de laquelle il aura, sur Internet, 20, 30, 40 ans et pourra potentiellement être contacté par des personnes de ces tranches d’âge.

D’autre part, de la même manière qu’un enfant de moins de 13 ans va facilement pouvoir falsifier sa date de naissance pour se vieillir sur les réseaux sociaux, certains adultes vont tenter de se rajeunir pour rentrer en contact avec vos progénitures.

Il sera important d’expliquer cette nuance à vos enfants. En effet, les adolescents ont souvent tendance à l’oublier. Ils vont ainsi rentrer un maximum de personnes sur les réseaux sociaux, amis ou non. Or sur Internet tout le monde ne nous veut pas du bien et on peut malencontreusement rentrer en ami un pirate, un harceleur ou un arnaqueur. Selon la CNIL, « 30 % des jeunes ont déjà accepté comme « amis » des gens qu’ils n’ont jamais rencontrés ». Veillez donc à expliquer à vos enfants que ce qui les définit vraiment ce sont leurs vrais amis et non pas ceux qu’ils rencontrent virtuellement.
  • Donnez le moins de données personnelles possibles sur Internet (par exemple, quand il n’y a pas *, il n’est pas nécessaire de rentrer cette donnée)
  • Privilégiez des sites précédés de « https », prouvant que la connexion est sécurisée (vous aurez donc moins de risques de vous faire voler vos données bancaires, par exemple)
  • Protégez vos comptes et ceux de vos enfants sur les réseaux sociaux en ne gardant que les personnes que vous connaissez vraiment et en mettant tous vos profils en mode « privé »
  • Arnaque : les plus courantes consistent à faire croire à quelqu’un qu’il ou elle a été tiré au sort pour gagner un objet très cher.
  • Piratage : de données personnelles, de carte bancaire… Protéger ses comptes au maximum et les mettre en mode privé permet de limiter les risques.
  • Le cyber-harcèlement : d’après la CNIL, « 25 % des 8-17 ans ont déjà été victimes d’insultes, de mensonges ou de rumeurs » et seuls « 10 % en ont parlé à leurs parents ».
  • L’usurpation d’identité : si quelqu’un utilise vos données personnelles préalablement piratées pour se créer un compte sur les réseaux sociaux avec vos nom, prénom et photo.

Sources

  • www.e-enfance.org : L’association e–enfance protège les enfants des dangers d’Internet lutte contre le cyber harcèlement et harcèlement. Elle propose un guide contrôle parental gratuit.
  • www.cnil.fr : Site de référence pour connaître vos droits en matière de protection des données.
  • www.reseau-canope.fr : Le réseau Canopé édite des ressources pédagogiques transmédias (imprimées, numériques, mobiles, TV). C’est un réseau de création et d’accompagnement pédagogiques.
  • www.internetsanscrainte.fr : Internet Sans Crainte est le programme national de sensibilisation des jeunes aux enjeux et risques de l’Internet.
  • www.netecoute.fr : Gratuite, anonyme, confidentielle Net Écoute est la ligne téléphonique contre le cyber-harcèlement et les problématiques des enfants / ados avec Internet.