Accueil / RessourcesWebthèque / Parents /Les challenges et défis, pour quoi faire ?

Les challenges et défis, pour quoi faire ?

Momo challenge, blue whale challenge, ice and salt challenge… Vous avez certainement entendu parler de l’un ou de plusieurs défis et challenges qui émaillent les réseaux sociaux ces dernières années. Si le phénomène de défis et de challenges pour les adolescents n’est pas nouveau, il est amplifié par les réseaux sociaux, qui permettent de donner une voix, une résonnance internationale parfois à ces phénomènes.

Quelques conseils

Les principes diffèrent d’un challenge à l’autre, mais la base est souvent la même : un jeu dangereux, permettant de démontrer à ses amis, sa communauté, ou au monde entier à quel point vous êtes fort ou courageux. La réalité démontre qu’en fait, les personnes qui font ce genre de défi sont plutôt faibles mentalement. En effet, elles se laissent dominer, dicter tout ce qu’elles doivent faire, contrôler comme des marionnettes ou des personnages de jeux vidéo. Il s’agit tout simplement d’une forme de cyber-harcèlement puisque, une fois commencé, il est très difficile d’arrêter le jeu.

Les personnes qui mettent ces jeux en place ont du plaisir à le voir se développer. En leur obéissant, vous leur faites ce plaisir.

Les films ne sont pas en reste. De plus en plus de films en 3D sortent au cinéma de manière à renforcer les sensations des spectateurs et il y a même eu, au milieu des années 2010, un boom dans la production de téléviseurs 3D. Ces derniers, n’ayant pas connu le succès espéré, ont depuis été supplantés par les téléviseurs 4K, offrant des images plus larges, plus hautes et plus nettes que des téléviseurs normaux.

On peut également retrouver cette expression dans de nombreux discours de personnalités politiques ou médiatiques pour contredire des affirmations sur elles-mêmes, données par des opposants. On peut facilement se perdre entre les vraies informations, les fake news et les vraies informations que ces personnalités font passer pour des fake news.

Il n’y en a aucun en réalité. Même si la tendance actuelle est de vouloir faire du buzz, ce n’est pas en faisant des jeux dangereux que vous allez vous faire bien voir. Au contraire, vous risquez de vous blesser, voire pire. Vous n’inspirerez alors que la pitié, vous deviendrez une sorte d’exemple à ne pas suivre mais, à ce moment-là, vous ne serez plus là pour le voir.

De plus, pour les défis comme le blue whale challenge ou le Momo challenge, ceux qui ont contactés ces numéros se sont fait pirater leurs données personnelles, ceci expliquant le chantage opéré par les hackers qui ont développé ces challenges.

Pour les tuteurs, ceux qui vous poussent à réaliser un défi poussant au suicide, il risque une peine de prison allant de 3 à 5 ans et une amende pouvant aller de 45 000 à 75 000 €.

Enfin, pour les défis comme le happy slapping, qui consistent à filmer une scène d’une agression et à la mettre sur Internet, la loi indique que le fait de filmer ou de diffuser est aussi grave que l’agression en elle-même. La sentence peut donc aller de l’amende à la peine de prison.

En faisant preuve d’esprit critique et montrant votre force de volonté, vous vous prémunirez contre les dangers de ces défis. Il s’agit de comprendre que ces défis ne vous rendent pas plus forts que vous ne l’êtes, que vous ne paraîtrez pas plus intéressant et que vous êtes le seul (avec vos parents et vos professeurs) à déterminer ce qui est bon et mauvais pour vous, ce que vous devez et ne devez pas faire. Ce n’est pas un inconnu, de l’autre côté d’un téléphone, ou même un « ami » qui vous entraîne dans ses défis risqués qui doivent choisir pour vous. Il vaut mieux perdre un « ami » comme celui-ci, que tenter d’appartenir à un groupe qui vous demande de prendre des risques pour montrer que vous méritez leur respect.

En règle générale, gardez à l’esprit que la consigne donnée par vos parents quand vous étiez plus jeune – « ne parle pas à quelqu’un que tu ne connais pas » – est également valable sur Internet.

Sources

  • www.pedagojeux.fr : Plateforme d’information et de renseignement sur les jeux vidéo.
  • www.internetsanscrainte.fr : Internet Sans Crainte est le programme national de sensibilisation des jeunes aux enjeux et risques de l’Internet.
  • www.e-enfance.org : L’association e–enfance protège les enfants des dangers d’internet lutte contre le cyber harcèlement et harcèlement. Elle propose un guide contrôle parental gratuit.
  • www.actioninnocence.org : Action Innocence est une organisation qui a pour but de promouvoir une pratique sécurisée d’Internet en s’adressant aux enfants, aux adolescents et aux parents ainsi qu’aux professionnels de l’enseignement, de la santé et du social.
  • www.netecoute.fr : Gratuite, anonyme, confidentielle Net Écoute est la ligne téléphonique contre le cyber-harcèlement et les problématiques des enfants / ados avec Internet.
  • https://www.cidj.com/ : Le Centre d’Information et de Documentation Jeunesse est une association placée sous la direction du Ministère de l’Education nationale, pour donner aux jeunes un égal accès aux ressources nécessaires à leur autonomie.