Accueil / Ressources / Glossaire

Glossaire

Amis :

Le réseau de gens auquel un utilisateur individuel est connecté sur Facebook.

Antivirus :

Logiciel dont le but est d’empêcher l’attaque d’une machine par des programmes malveillants. L’antivirus gratuit le plus utilisé est Avast.

App :

Abréviation du mot « application ». En termes sociaux, une app peut être une application mobile ou Web qui permet des fonctions sociales (p. ex. : app mobile Pinterest pour iPhone).

Bitcoins :

Bitcoin est une monnaie virtuelle, créée en 2009. La monnaie fiduciaire, sur du papier ( billet, chèques ) tend à disparaître au profit de paiements numériques. La monnaie Bitcoin est une monnaie virtuelle permettant des échanges de pair à pair ( comme toute monnaie traditionnelle ), sur des caractéristiques informatiques : la sécurité est intégrée dans la conception de cette monnaie.

Blog :

Site web ne nécessitant pas de connaissance particulière en programmation sur lequel un internaute tient une chronique personnelle ou consacrée à un sujet particulier. Les articles (billets) sont généralement affichés dans l’ordre chronologique inversé et ouverts aux commentaires des visiteurs du blog.

Blogueur, blogueuse :

Personne qui tient un blog.

Buzz :

Bouche à oreille viral qui nait et se développe sur Internet, provoquant un retentissement médiatique

Chat (ou tchat) :

Discussion écrite en temps réel par messages électroniques entre deux ou plusieurs internautes

Cheval de Troie :

Un Cheval de Troie (en anglais trojan horse) est un programme informatique, limité à quelques lignes, qui effectue des opérations malveillantes à l’insu de l’utilisateur. Généralement, il donne un accès à l’ordinateur sur lequel il est exécuté en ouvrant une porte dérobée (en anglais backdoor). Il est extrêmement difficile de détecter un tel programme.

Classe inversée :

La classe inversée (on parle aussi de « pédagogie inversée » est une approche pédagogique qui inverse les temps d’apprentissage. Classiquement, on la définit comme la mise à disposition des cours magistraux sous forme de vidéos à consulter avant une période d’approfondissement et de consolidation en classe. La pédagogie inversée revêt en réalité une multitude de formes.

Cloud :

Raccourci de cloud computing. Littéralement traduit par « informatique dans les nuages ». Il désigne l’utilisation de serveurs distants (en général par Internet) pour traiter ou stocker l’information. Le cloud permet de travailler sur un même fichier depuis plusieurs postes de travail (ordinateur ou appareil mobiles). Les services de cloud computing les plus connus sont Dropbox, Skydrive et Google Drive.

Commentaire :

Un message laissé par un utilisateur sur le blog d’un éditeur, une page Facebook ou une autre plateforme sociale.

Cookies :

Petit fichier texte stocké sur le terminal de l’internaute qui sert de témoin de connexion. Les cookies sont gardés dans la mémoire des navigateurs Internet. Ils accélèrent la navigation et facilitent le suivi des internautes, le ciblage comportemental et publicitaire.

Courriel (ou Email) :

Courriel est devenu la traduction officielle de e-mail en France le 20 Juin 2003 suite a? la publication au Journal Officiel. Synonyme: message électronique

Crowdfunding :

Les expressions « production communautaire », « production participative » ou « financement participatif » désignent l’application des méthodes combinées du crowdsourcing (expertise et production de contenu par la foule1) et du crowdfunding (financement par la foule) à des projets de tout types (entreprise, production artistique ou culturelle, etc.). La mise en commun des apports individuels est facilitée aujourd’hui par le développement des réseaux sociaux et des communautés sur internet.

Il peut s’agir d’une forme particulière de mécénat, l’internaute contributeur peut en échange trouver une contrepartie ou un service (c’est par exemple ainsi que Wikipédia est financé et s’améliore) ou d’une forme particulière d’investissement, le projet fonctionnant alors comme le ferait une coopérative ou une société de co-production, qui reverse une participation aux bénéfices futurs.

Coworking :

Le coworking est un type d’organisation du travail qui regroupe deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture.

Commerce électronique :

Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l’échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques, notamment Internet. En France, les professionnels du secteur sont rassemblés au sein de la fédération du commerce électronique et de la vente à distance (FEVAD).

Le commerce électronique ne se limite pas au seul réseau Internet. Dans le cadre du commerce inter-entreprises, on utilise depuis de nombreuses années des réseaux de type (E.D.I). Des transactions électroniques se réalisent également sur les réseaux téléphoniques mobiles. On parle de m-commerce (mobile commerce). Plus précisément, en France, depuis les années 1980, le minitel a permis le développement de transactions électroniques prémices des services proposés à ce jour sur internet. Dans un contexte de contraintes environnementales fortes, le développement de la vente à distance tend à transformer les problématiques de logistique.

Cyberdépendance :

La cyberdépendance désigne un trouble psychologique entraînant un besoin excessif et obsessionnel d’utiliser un ordinateur et interférant sur la vie quotidienne. La dépendance à Internet peut être considérée comme pathologique

Cyberbullying :

Le cyberbullying est une forme de harcèlement conduite par divers canaux numériques. Il peut prendre différentes formes, comme la création de faux profils, la diffusion de rumeurs infondées ou encore l’envoi de messages d’insultes. Le cyberharcèlement et le harcèlement traditionnel ont de nombreux points communs. Seule la forme change, puisqu’il s’agit d’agressions répétées sur le long terme envers un individu dans le but de nuire à celui-ci mais diffusées par des moyens de communication numériques.

Cybersquatting :

Le cybersquatting ou cybersquatting consiste à référencer un nom de domaine (le nom d’un site internet ) afin de détourner un site existant, une marque. L’objectif est de revendre ce nom de domaine, de détourner les internautes du site « copié » à des fins mercantiles, ou militantes.

Digital Natives :

Expression popularisée par le chercheur Marc Prensky. Un digital native (enfant du numérique) est une personne qui à grandit dans un environnement numérique.

Diaporama :

Présentation assistée par ordinateur. Création de supports (a? projeter) pour l’animation de cours, de réunion, etc. Power-point (Microsoft Office), Keynote (Apple), Impress (Ooo).

Écran actif :

Un écran actif, par opposition à un écran passif, suppose une interaction avec son utilisateur. Ce terme est souvent employé pour parler des jeux qui nécessitent une participation de l’utilisateur pour faire évoluer le contenu.

EMI :

Acronyme de « Education aux Médias et à l’Informatique »

E-reputation :

E-reputation est la visibilité d’une marque, d’un individu sur internet. Le monde numérique permet peu l’anonymat, via les moteurs de recherche, et la traçabilité numérique. L’E-reputation peut être vécue comme source de visibilité active, pour se démarquer sur internet ; ou comme source d’intrusion sur sa vie privée

FAI (Fournisseur d’accès Interne) :

Organisme offrant à des clients d’accéder à l’internet, ou plus généralement, à tout réseau de communication. Le fournisseur d’accès peut aussi offrir des services en ligne.

Fab Lab :

Un fab lab, contraction de l’anglais fabrication laboratory (laboratoire de fabrication), est un lieu ouvert au public ou? il est mis a? sa disposition toutes sortes d’outils, notamment des machines-outils pilote?es par ordinateur, pour la conception et la re?alisation d’objets.

Follower :

Litte?ralement traduit par « suiveur », c’est une personne qui suit les publications d’une autre personne. Terme couramment utilise? par les utilisateurs de Twitter.

Follow Friday (vive vendredi)

Une tendance sur Twitter chaque vendredi, dénotée par le mot-clic #FF. Les gens l’utilisent sur Twitter pour recommander de suivre un utilisateur en particulier.

Forum :

Fil de discussion par sujet où les utilisateurs peuvent laisser des commentaires et réagir aux commentaires des autres utilisateurs. Contrairement aux commentaires qu’on rencontre sur les blogs, les sujets d’un forum sont souvent lancés par les utilisateurs, et non par un éditeur. À la différence du chat, les échanges sur les forums se font de façon asynchrone.

Fracture numérique :

Inégalité dans l’accès aux outils numériques.

Geek :

Geek (/gik/), parfois francisé en « guik » est un terme d’argot américain, qui désigne de façon péjorative, à l’origine, une personne bizarre perçue comme trop intellectuelle. Le mot a été peu à peu utilisé au niveau international sur Internet de manière revendicative par les personnes s’identifiant comme tel. Le terme a alors acquis une connotation méliorative et communautaire.

Avec le succès des gadgets de haute technologie, une personne qui aime de tels objets voudra s’autoproclamer « geek », bien que ça ne corresponde ni au sens premier (péjoratif) ou second (féru d’informatique) du terme.

L’archétype classique du geek est celui de l’adolescent passionné d’électronique, d’informatique, d’univers fantastiques (comics, science-fiction, heroic fantasy, etc.). Cette passion s’exprime concrètement à travers de nombreuses activités, telles que le jeu de rôle, le cinéma, les séries télévisées, les jeux vidéo ou encore la programmation informatique.

Il y a souvent confusion entre les geeks, les nolifes, et les nerds.

Génération Y :

Expression popularisée par la sociologue Sylvie Octobre. La génération Y est composée d’individus nés approximativement entre 1980 et 1995. On considère que cette génération a pour caractéristique d’avoir grandi avec le développement d’Internet, des jeux vidéo et des téléphones portables.

Génération Z :

C’est la génération qui succède à la génération Y. Nés après 1995, les individus de la génération Z sont nés et ont grandi avec Internet et sont censés être encore plus connectés que ceux de la génération Y.

Googliser :

Rechercher sur Internet en utilisant Google.

Hacker :

Personne qui, par jeu, goût du défi ou soucis de notoriété, cherche à contourner les protections d’un logiciel, à s’introduire frauduleusement dans un système ou un réseau informatique (recommandation officielle : fouineur). On parle aussi du verbe « hacker » lorsqu’on entre par effraction, qu’on pirate un système informatique.

Happy slapping :

C’est une pratique consistant à filmer l’agression physique d’une personne à l’aide d’un téléphone portable. Le terme s’applique à des gestes d’intensité variable, de la simple vexation aux violences les plus graves, y compris les violences sexuelles.

Hashtag :

Utilisation du signe # devant un mot-cle?. Souvent utilise? sur Twitter pour aider les gens a? trouver une discussion sur un me?me sujet.

Hyperlien (ou lien hypertexte) :

Référence (renvoi, citation) permettant de passer automatiquement d’un document numérique à un autre lié, choisi par l’auteur comme pertinent (lien externe), ou à une autre partie du même document (lien interne).

Hoax :

Le Hoax est un canular, fausse histoire ou information, véhiculée le plus souvent par mail. La viralité de l’information d’internet accélère la transmission de ces mails, sans être vérifiés par les personnes qui les retransmettent à leurs connaissances. Le site francophone hoaxbuster recense ces hoaxs.

Identité numérique :

Lien technologique entre une entité réelle (la personne) et une entité virtuelle (sa ou ses représentations numérique). Elle se construit à partir de plusieurs éléments : les données personnelles associées à son ou ses profils, les informations qu’elle publie sur le Web, les informations que d’autres publient à son sujet, les traces qu’elle laisse.

Identification :

Action qui consiste a? e?tablir l’identite? de l’utilisateur d’un syste?me. Tre?s souvent, cela se fait gra?ce a? un identifiant (parfois appele? login), unique dans le syste?me, et attribue? individuellement a? chaque utilisateur. Cette action est tre?s souvent suivie d’une phase d’authentification.

Internet :

Re?seau de re?seaux d’ordinateurs interconnecte?s ou? l’information, de?coupe?e en « paquets », peut transiter par des milliers d’ordinateurs. Internet comprend entre autres le web, le courrier e?lectronique, les groupes de discussions, etc. L’acheminement est fonde? sur le protocole IP (Internet Protocol), spe?cifie? par l’Internet Society (ISOC). L’acce?s au re?seau est ouvert a? tout utilisateur ayant obtenu une adresse aupre?s d’un organisme accre?dite?. La gestion est de?centralise?e en re?seaux interconnecte?s.

Intranet :

Re?seau de te?le?communication et de te?le?informatique destine? a? l’usage exclusif d’un organisme ou d’une entreprise et utilisant les me?mes protocoles et techniques que l’internet. Par exemple, le re?seau pe?dagogique d’un e?tablissement scolaire est un intranet.

Jeux vidéos :

Un jeu vidéo est un jeu électronique qui implique une interaction humaine avec une interface utilisateur afin de générer un retour visuel sur un dispositif vidéo. Le joueur de jeu vidéo dispose de périphériques pour agir sur le jeu et percevoir les conséquences de ses actes sur l’environnement virtuel.

Le mot « vidéo » dans le jeu vidéo, fait traditionnellement référence à un dispositif d’affichage de trame, mais suite à la vulgarisation du terme il implique aujourd’hui tout type de dispositif d’affichage. Les systèmes électroniques utilisés pour jouer à des jeux vidéo sont connus comme étant des plates-formes, tels l’ordinateur personnel ou la console de jeux vidéo. Ces plates-formes sont variables, et sont aussi bien de gros ordinateurs, que de petits appareils portables.

Le jeu vidéo est aujourd’hui considéré à la fois comme une industrie et comme une forme d’art.

Licence Creative Commons :

Les licences Creative Commons constituent un ensemble de licences re?gissant les conditions de re?utilisation et/ou de distribution d’œuvres (notamment d’œuvres multime?dias diffuse?es sur internet). Ce document est d’ailleurs sous licence Creative Commons, on le reconnait a? son logo en bas a? droite : Les trois pictogrammes signifient « paternite? » (l’utilisation de ce document oblige a? le cre?diter, par tous les moyens possibles), « pas d’utilisation commerciale » (ce document ne peut e?tre vendu ni en entier, ni par parties), « pas de modifications » (en cas de modification de ce document, il n’est pas autorise? de publier le document modifie?). Il existe six licences diffe?rentes et ne sont pas toutes libres.

Li-Fi :

Le Li-Fi (Light Fidelity) est un futur moyen de transmission similaire au Wi-Fi, rapide et peu cher, mais par voie optique. Le Li-Fi utilise la modulation d’amplitude de la lumière pour transmettre les données sans fil. A ce jour, l’équipe de Harard Hass a réussie a transmettre des données à 800 Mbit/s.

Le Li-Fi a l’avantange de pouvoir être utilisé en zone sensible comme dans un avion sans causer d’interférences. Cependant le spectre de lumière ne peut pas traverser les murs.

Like :

Action d’aimer un contenu (vidéo, photo, citation…) ou une page. Ce terme est souvent utilisé dans le jargon Facebook.

Livre numérique :

Un livre numérique, dit aussi « livre électronique » ou e-book en anglais, est un ouvrage contenu dans un fichier numérique à lire sur un écran.

Logiciel :

Ensemble compose? de un ou plusieurs programmes ainsi que des fichiers nécessaires pour les rendre fonctionnels. Un logiciel est conc?u pour qu’une machine (par exemple un ordinateur) puisse accomplir certaines ta?ches.

Logiciel libre :

Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’e?tude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et le?galement. Il peut e?tre gratuit ou payant. LibreOffice est un logiciel libre.

Logiciel malveillant :

Logiciel de?veloppe? dans le but de nuire a? une machine (un ordinateur dans la majorite? des cas) ou de re?colter des donne?es a? propos et a? l’insu de l’utilisateur. Il existe plusieurs types de logiciels malveillants : les virus, les vers, les rootkits (souvent)…

Me?dia social :

Ce sont des services en ligne dont les contenus sont anime?s et cre?e?s par les utilisateurs. Ils diffe?rent des media traditionnels du fait de l’interaction permanente entre ses membres qui cre?ent les contenus et leur actualite?. Ces medias peuvent prendre des formes tre?s diffe?rentes : blog, wiki, partage de photos ou de vide?os. Ce sont les me?dias sociaux qui ont fait nai?tre l’ide?e d’une nouvelle aire du web : le web 2.0.

Messagerie instantane?e :

Syste?me permettant d’e?changer du texte, de la voix et/ou de la vide?o en temps re?el (syste?me synchrone) via des ordinateurs, comme une discussion e?lectronique entre deux ou plusieurs personnes par l’entremise d’une plateforme sociale (Skype, MSN…) ou d’un logiciel spe?cialise?.

Mode?rateur :

Personne responsable d’effectuer une mode?ration.

Mode?ration :

Acte de choisir si des informations (fichiers, commentaires…) seront publie?es ou non, en fonction de re?gles et de lignes directrices e?tablies par l’e?diteur. Le contenu peut e?tre pre?-mode?re? (il est examine? avant la publication) ou post-mode?re? (la ressource est publie?e imme?diatement apre?s l’envoi par l’utilisateur, mais qu’un mode?rateur peut la supprimer, la masquer, la de?publier par la suite). La mode?ration peut e?tre effectue?e par des personnes ou un logiciel.

Mot de passe :

Suite robuste de plusieurs caracte?res alphanume?riques et/ou contenant des caracte?res spe?ciaux qui permet de s’authentifier sur une machine ou un site internet apre?s identification. En la tapant a? l’e?cran, les caracte?res sont masque?s. Les mots de passe sont stocke?s de manie?re code?e.

Mooc :

Acronyme de « Massive Open Online Courses ». Formation à distance à laquelle un grand nombre de participants peut s’inscrire (d’où la terminologie « ouvert et massif »). Les participants communiquent via différents outils numériques en ligne, en particulier via des plateformes spécialisées.

MP3 :

Terminée en 1994, la norme MP3 est la spécification sonore de la norme MPEG-1. C’est une compression d’un facteur 4 à 12 des données qui annule les sons les moins perçus. La perte de qualité sonore de la musique est acceptable pour l’oreille humaine.

MPEG :

Élaboré en 1988, le codage MPEG (Moving Picture Experts Group) est une norme de compression, décompression, traitement et codage d’images animées pour la vidéo numérique. Elle tire parti de la très grande redondance statistique des images aussi bien dans le domaine temporel, d’une image à la suivante, que dans le domaine spatial, entre pixels adjacents sur une même image.

Navigateur :

Dans un environnement de type internet, logiciel qui permet a? l’utilisateur de rechercher et de consulter des documents, et d’exploiter les liens hypertextuels qu’ils comportent. Les plus courants sont Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari et Opera.

Norme PEGI :

Le système de classification par âge PEGI (Pan-European Game Information, système européen d’information sur les jeux) permet aux parents de toute l’Europe de prendre des décisions éclairées lors de l’achat de jeux vidéo. Lancé au printemps 2003, il s’est substitué à un certain nombre de systèmes nationaux de classification par âge au moyen d’un système unique désormais utilisé dans la plupart des pays d’Europe.

Les pictogrammes PEGI apparaissent sur le devant et au dos de l’emballage et indiquent l’une des classes d’âge suivantes : 3, 7, 12, 16 et 18. Ils donnent une indication fiable du caractère adapté du contenu du jeu en termes de protection des mineurs. La classification par âge ne tient pas compte du niveau de difficulté ou des aptitudes requises pour jouer à un jeu.

Les classes d’âges sont souvent accompagnées de pictogrammes visuels (présents au dos de la pochette du jeu) qui sont au nombre de 8 : violence, langage grossier, peur, drogue, sexe, discrimination, jeux de hasard et jeux en ligne avec d’autres personnes.

Open data :

Mise à disposition de données numériques, d’origine publique ou privée, libres d’accès et réutilisables par tous (recommandation officielle : données ouvertes).

Pare feu :

Un pare-feu (appelé aussi coupe-feu ou firewall en anglais), est un système qui filtre les paquets de données échangés par un ordinateur avec le réseau. Le pare-feu sert à repérer les connexions suspectes de la machine, mais également à les empêcher. Il protège ainsi cet ordinateur des intrusions provenant du réseau et contrôle l’accès au réseau des applications installées sur la machine. En effet, il existe une catégorie de virus, appelés chevaux de Troie, qui ouvrent une brêche dans le système d’exploitation pour permettre une prise en main à distance de la machine par un pirate informatique.

Photoshoper :

Photoshoper signifie retoucher une photographie. Le terme vient du célèbre logiciel Photoshop. Dans le jargon, il signifie maintenant retoucher une photographie avec un logiciel de photographie. Les nouveaux usages permettent à chacun de procéder aux techniques photographiques. La retouche est utilisée dans les magasines pour retirer ou encenser un détail.

Publication assistée par ordinateur (PAO) :

La publication assistée par ordinateur, communément abrégée PAO (en anglais DTP pour Desktop Publishing), est l’ensemble des procédés informatiques (micro-ordinateur, logiciels, périphériques d’acquisition, d’écriture…) permettant de fabriquer des documents destinés à l’impression. Elle se nomma quelque temps Intégration textes et graphiques, l’importance des polices typographiques étant sous-évaluée par les informaticiens jusqu’en 1983.

C’est l’évolution logique et historique de la typographie puis de la photocomposition.

L’expression PAO semble avoir été utilisée pour la première fois par un spécialiste nommé Maurice Girod vers 1975, dans une conversation avec le designer Adrian Frutiger (concepteur de la police Univers), par analogie avec la CAO (conception assistée par ordinateur). Le terme fut controversé quelque temps, car il ne s’agit plus dans ce cas seulement d’assistance, mais bien de la production elle-même. Le sigle PPO (production de publication par ordinateur) ne bénéficiait toutefois pas de l’aura technologique qui entourait le sigle CAO, et PAO fut donc préféré pour des raisons commerciales.

Pixel :

Le terme « pixel » est la contraction de l’expression anglaise « picture element ». En informatique, le pixel est le plus petit élément d’une image susceptible d’être manipulé par des programmes ou logiciels.

Profil :

Un profil sur un réseau social est l’ensemble de pages créées par un individu à titre personnel sur ce réseau social lorsqu’il crée un compte.

Pseudo :

Un pseudonyme est un nom d’emprunt qu’une personne porte pour exercer une activité sous un autre nom que celui de son identité officielle. Il permet de masquer l’identité et les administrateurs d’une communauté encouragent les utilisateurs à révéler le moins de choses possibles sur leur identité non-numérique. Ceci est fait afin de protéger les usagers qui seraient encore mineurs ou pour empêcher toute forme de vol d’identité sur le site. Par contre, étant donné cet usage des pseudonymes, une même personne peut visiter un site avec plusieurs pseudonymes différents ou plusieurs personnes peuvent visiter en partageant le même pseudonyme.

QR code :

Acronyme de « Quick Response code » – Ce code visuel en deux dimensions peut e?tre lu par diffe?rents terminaux, en particulier les dispositifs mobiles, ce qui de?clenchera diffe?rentes actions (ajouter une carte de visite virtuelle, naviguer sur un site internet, visionner une vide?o, etc.).

Réseau :

Un réseau est constitué de nœuds reliés par des liens, ce qui se modélise souvent par un graphe. Par exemple, des routeurs peuvent être reliés par des fibres optiques.

Revenge porn :

Le revenge porn est un contenu sexuellement explicite qui est publiquement partagé en ligne sans le consentement de la ou des personnes apparaissant sur le contenu dans le but d’en faire une forme de « vengeance ».

Routeur :

Un ordinateur dédié à la retransmission d’information. Généralement un routeur est relié à plusieurs autres routeurs et permet d’acheminer des données des uns vers les autres.

Réseaux sociaux :

Site ou applications web où les internautes peuvent créer leur page personnelle, discuter et publier du contenu (photos, vidéos, liens…) auprès d’un réseau d’amis ou de professionnels.

Screenshot :

Une capture d’écran est une image dont le contenu est celui qui a été affiché à un instant donné sur un écran d’ordinateur, de télévision ou de tout autre dispositif d’affichage.

Cette image est donc semblable à une photo que l’on aurait prise de l’écran à ce même instant en ayant bien pris soin de cadrer uniquement le rectangle d’affichage de l’écran. Cependant la plupart des systèmes informatiques graphiques modernes disposent d’une fonction permettant d’effectuer simplement cette opération.

Selfie :

Un selfie, ou égo-portrait est une photographie faite depuis un téléphone portable, un outil nomade, en prenant la photographie soi-même. Selfie se rapporte à l’anglais Self ( soi même ). Généralement la photographie est donc prise à bout de bras, avec l’option des appareils nomades qui permettent de se photographier soi-même. Le selfie est généralement associé aux réseaux sociaux, sur lesquels on publie ces photos « instantanées ». Les artistes utilisent ce procédé à des fins marketing et/ou de communication.

Serveur :

Ordinateur dont les informations peuvent être consultées à distance par d’autres ordinateurs. Il existe divers serveurs :

  • serveur antivirus qui permet une mise à jour de tous les clients,
  • serveur pédagogique qui permet une utilisation de l’ordinateur après avoir saisi un identifiant et un mot de passe,
  • serveur pare-feu qui bloque certains contenus internet pour l’ensemble des clients (selon le paramétrage effectué), etc.

Sexting :

Le sexting  est l’acte d’envoyer électroniquement des textes ou des photographies sexuellement explicites, en français des « sextos », surtout d’un téléphone portable à un autre.

Smartphone :

Parfois qualifie? de te?le?phone intelligent, ce te?le?phone mobile e?volue? permet l’exe?cution de diffe?rents logiciels (souvent appele?s « Applications ») servant, par exemple, a? lire ses courriels, a? naviguer sur le web, a? jouer, etc. C’est un dispositif mobile.

Streaming :

Principe de transmission de flux audio ou vidéo permettant la lecture immédiate. Contrairement au téléchargement qui nécessite d’avoir chargé le fichier complet pour pouvoir l’exploiter, le streaming démarre aussitôt après un court délai de mise en mémoire tampon. Après écoute ou visionnage, aucune partie du fichier ne reste stockée dans l’ordinateur.

Système d’exploitation :

Le système d’exploitation est le logiciel « chef d’orchestre » d’une machine. En particulier, c’est lui qui fait l’interface entre le matériel (disque dur, processeur…) et l’utilisateur.

Troll

Terme utilisé pour les utilisateurs qui affichent des messages hors sujet ou offensants sur une plateforme de média social, souvent en violation des lignes directrices/ententes des médias sociaux.

Tweets ou Gazouillis

Verbe utilisé pour décrire un message qui contient un maximum de 140 caractères, affiché par un utilisateur par l’entremise de son compte Twitter.

User :

« Utilisateur » en anglais.

VPN :

VPN signifie « Virtual Private Network », soit réseau privé virtuel. Il s’agit d’un mécanisme qui permet à des ordinateurs distants géographiquement d’être reliés virtuellement comme s’ils appartenaient au même domaine.

Vue :

Une vue est comptabilisée chaque fois qu’un internaute regarde ses vidéos sur YouTube.

Web

Le World Wide Web Consortium, abrégé par le sigle W3C, est un organisme de normalisation à but non-lucratif, fondé en octobre 1994 comme un consortium chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du World Wide Web telles que HTML, XHTML, XML, RDF, SPARQL, CSS, PNG, SVG et SOAP.

Wifi :

Un réseau wifi permet de relier sans fil plusieurs appareils informatiques au sein d’un réseau informatique afin de permettre la transmission de données entre eux. De fait, les ordinateurs portables, tablettes, smartphones et autres appareils mobiles peuvent se connecter à internet sans fil.

Wiki :

Logiciels ou sites internet qui permettent aux utilisateurs de créer et de publier conjointement un contenu. Wikipédia est le plus connu.

Youtubeur :

Le terme de Youtubeur (youtubeuse) désigne un individu qui produit des vidéos diffusées sur YouTube et dans lesquelles il figure.

*Sources : MédiaFiches, Académie de Paris, Larousse en ligne, Inriality, Classetice, Wikipédia.