Smartphones, tablettes, ordinateurs, objets connectés et bien d’autres encore, ont pris place aujourd’hui dans nos maisons. Mais en termes d’éducation, est-ce une bonne chose d’être autant connecté ? Ces objets ont-ils un impact sur l’éducation de nos enfants et sur leur santé ?  Quels sont les bons gestes à adopter ?

La société nous a toujours poussé à consommer et à évoluer. Au début on nous a dit « ayez une télévision, vous capterez l’information en direct » puis « ayez un ordinateur et internet, vous vous connecterez au monde » puis « ayez un smartphone, puis une tablette, puis une montre connectée » et tout cela a fini par constituer notre quotidien. Mais notre éducation en tant qu’adulte, a-t-elle tourné autour du numérique ou plutôt autour de l’expérience de vie, des sorties avec les amis, de ces après-midi en pleine nature, de ces moments en extérieur à vivre réellement notre vie, au lieu de la vivre par procuration devant un écran. Il est clair que ces technologies sont l’avenir et constituent le « demain » de nos enfants, cela étant avant d’apprendre à courir il faut savoir marcher.

Monsieur Serge TISSERON, psychiatre, a analysé le comportement et le développement des enfants mis en contact avec la technologie très tôt dans leur développement. Et à l’issu de cela, quatre grands conseils ont vu le jour : le 3-6-9-12

  • Pas d’écran avant 3 ans
  • Pas de console de jeu avant 6 ans
  • Internet après 9 ans
  • Les réseaux sociaux après 12 ans

Ces conseils ont été mis en avant afin d’apporter une éducation numérique par pallier aux enfants, et ainsi leur laisser le temps et la place pour se développer personnellement  et dans leurs espaces spatiaux temporels.

A son tour, Madame Sabine DUFLO, psychologue clinicienne et thérapeute familiale, a développé les « 4 pas » représentant les quatre temps sans écran que chaque famille devrait avoir :

  • Pas d’écran le matin
  • Pas d’écran durant les repas
  • Pas d’écran avant de s’endormir
  • Pas d’écran dans la chambre de l’enfant

Ces « quatre pas » s’ancrent dans une politique de santé qui émerge à peine aujourd’hui. En effet, visionner les écrans le matin est néfaste aux enfants et à leur journée d’école. Les écrans absorbent l’intégralité de leur concentration et énergie accumulée pendant la nuit, ce qui les amène à une perte d’attention et de l’énervement en classe durant la journée. Pas d’écran pendant le repas est une règle qui permet d’instaurer le dialogue, l’échange pendant ce moment qui de base est consacré à la famille. Pas d’écran avant de s’endormir, c’est permettre à son enfant de se reposer et de récupérer comme il le faut à son âge. En effet, les écrans intègrent de la lumière bleue. La lumière bleue simule l’intensité lumineuse du soleil dans notre cerveau et impact immédiatement l’hormone du sommeil qu’est la mélatonine. A cause de cela les enfants voient le moment du sommeil se décaler et s’endorment à minuit au lieu de 21 heures. Et enfin pas d’écran dans la chambre. Cette règle se base sur l’envie. En effet, mettre un écran dans la chambre d’un enfant c’est comme poser un sachet de bonbon sur votre table de nuit en vous disant tous les soirs de ne pas y toucher… de la torture. Alors pour éviter cela, ne tentez pas votre enfant avec un écran dans sa chambre.

Ce qu’il faut retenir, c’est que nos enfants feront partis d’une génération Hyper connectée et que dès lors, ils auront le temps et les compétences pour s’adapter et s’intégrer à cette nouvelle société qui tant vers le tout digital. Alors profitons-en pour ne pas les exposer immédiatement à toutes ces technologies.