Insultes via SMS, lynchage sur Facebook, commentaires menaçants sur les blogs… Depuis l’émergence des nouvelles technologies, les rapports entre adolescents peuvent être parfois d’une violence hors-norme, amenant l’enfant jusqu’à la dépression. Il est du devoir des parents d’accompagner les enfants dans leurs activités numériques pour éviter le phénomène du Cyber-harcèlement. Voici les 3 choses à faire en cas de Cyber-harcèlement…

  1. Je préviens mon entourage (parents, professeurs, enseignants, ou amis)
  2. Je prends des captures d’écran prouvant l’harcèlement
  3. Je me rends à la gendarmerie pour y déposer plainte

Les nouvelles technologies permettent une propagation et un enchaînement qui n’existaient pas avant. C’est une chose d’être harcelé par une personne, c’en est une autre de l’être par 5, et c’est encore autre chose de l’être par 5 personnes, approuvées par 15 autres. On se retrouve alors face à une masse, face à une armée. C’est ce qu’il y a de plus déstabilisant.

Quelques chiffres sur le cyber-harcèlement

40% des élèves avouent avoir subit une agression en ligne.

85% des fait d’harcèlement ont lieu dans le cadre d’un groupe.

22% des jeunes harcelés n’en parlent à personne.

61% des élèves harcelés disent avoir des idées suicidaires.

Plus d’infos sur e-enfance